L'arnaque de l'étymologie du mot travail - Université Clermont Auvergne Access content directly
Other Publications Year : 2018

L'arnaque de l'étymologie du mot travail

Franck Lebas

Abstract

On ne compte plus les références à cette fameuse histoire linguistique à propos des origines du mot travail. C'est une des étymologies les plus connues. Une série télévisée récente en a même fait son titre : Trepalium. Ce mot latin, qui désigne un instrument de torture, est en effet supposé être la source du mot français travail. Cette hypothèse permet de conforter l'idée selon laquelle le travail serait, intrinsèquement, une souffrance, voire un supplice. Cette interprétation linguistique est aussi exploitée par certaines organisations qui stigmatisent le travail vu comme une activité rémunératrice mais pénible, pour valoriser les activités qui procurent de la satisfaction et qui, elles, appartiennent à la sphère des loisirs, de l'utilité sociale, etc. Ces raisonnements sur l'histoire des mots sont doublement frauduleux : ils tentent, d'une part, d'essentialiser une dimension de l'organisation sociale, pour mieux discréditer les idées progressistes. D'autre part, ils alimentent une idée reçue sur le langage, selon laquelle les sources anciennes des mots touchent à la « vérité » des choses. Cette dernière idée, dont toute l'histoire de la linguistique démontre qu'elle est fausse, est exprimée dans le mot étymologie lui-même, formé sur le mot grec etumos qui signifie « vrai ». En réalité, rien n'interdit aux sociétés de redéfinir en permanence ce qu'est le travail, et ce que signifie le mot travail. Nier cette double réalité et rapporter tous les discours à une « nature originelle » du travail, prétendument accessible à travers l'étude de l'étymologie, c'est effectuer un véritable « travail » sur la pensée, un travail idéologique, dirigé contre les tentatives de repenser en profondeur la place du travail dans la société. Tout aussi grave est le principe de construire, dans le cadre de ces démarches purement idéologiques, de faux parcours étymologiques. C'est très probablement ce qui est arrivé au mot travail.

Domains

Linguistics
Fichier principal
Vignette du fichier
Chiche Capon.pdf (151.07 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

hal-02314417 , version 1 (21-10-2019)

Identifiers

  • HAL Id : hal-02314417 , version 1

Cite

Franck Lebas. L'arnaque de l'étymologie du mot travail. 2018, n°1, p. 123-127. ⟨hal-02314417⟩

Collections

PRES_CLERMONT LRL
723 View
669 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More