"De l'art d'être indispensable. L'inventivité diplomatique dans une société internationale pluraliste", Le Dossier : L'inventivité. Aspects de sciences juridique et politique, Actes du colloque de Clermont-Ferrand du 30 mars 2017, textes réunis par R. Maurel, La Revue du Centre Michel de l'Hospital [ édition électronique ], 2018, n° 14, pp. 11-40 - Université Clermont Auvergne Access content directly
Journal Articles La Revue du Centre Michel de l’Hospital - édition électronique Year : 2018

"De l'art d'être indispensable. L'inventivité diplomatique dans une société internationale pluraliste", Le Dossier : L'inventivité. Aspects de sciences juridique et politique, Actes du colloque de Clermont-Ferrand du 30 mars 2017, textes réunis par R. Maurel, La Revue du Centre Michel de l'Hospital [ édition électronique ], 2018, n° 14, pp. 11-40

Abstract

Les temps difficiles, laissant voir l'épuisement des méthodes habituelles, suscitent un besoin de renouvellement continu pour surmonter les obstacles au cours des longs fleuves tranquilles. Pour éviter la dislocation sociale dans un tumulte révolutionnaire, phénomène par définition contraire au droit et générant des violations violentes des droits de chacun, il faut alors des acteurs inventifs, capables d'aménager sans anéantir. Définie par le Trésor de la langue française comme la « faculté de concevoir quelque chose de nouveau, l'imagination créatrice », l'inventivité, et en particulier l'inventivité des institutions juridiques, en tant que telle, n'est guère étudiée comme facteur identifié de l'évolution des ordres juridiques. Il faut dire que l'image d'un immobilisme conservateur reste faussement attachée aux phénomènes et à l'analyse juridiques dans l'opinion : « les juristes sont des gens archi-réactionnaires », aurait dit BEBEL, fondateur des sociaux-démocrates allemands, en son temps 2. Il n'empêche qu'à l'heure actuelle des ministres en appellent eux-mêmes au monde du droit pour que celui-ci exprime une « inventivité juridique » 3 capable de répondre aux problématiques et aux crises contemporaines. La prise en compte de l'inventivité comme force créatrice du droit est donc devenue à la mode. Ici cependant le droit international a précédé le mouvement général puisque l'inventivité y est une notion associée et encensée dès l'origine. En effet, l'affermissement de cette matière, tiraillée entre l'argument ad antiquam-soit la légitimité historique, typique de la formation de la coutume-et l'argument d'aggiornamento-soit les transformations morales et sociales-, a pour objet d'organiser des liens sûrs et inclusifs pour défricher et domestiquer « la jungle internationale naturellement instable du fait de la lutte permanente pour la puissance à laquelle se livrent les États » 4. Ce lent processus exige de ses interprètes une grande capacité d'innover, remarquable par la pérennité et la diversité de ses orientations. En évoquant le souvenir des juristes-théologiens (VITORIA, SUAREZ) de l'École de Salamanque au XVI e siècle ou encore de GROTIUS, qui sont considérés comme les « inventeurs » du droit des gens en bonne partie à partir de la droite raison jus-naturaliste, force est de constater que la discipline a été l'objet privilégié des faiseurs de système, des théoriciens utopiques. Le projet de « Paix perpétuelle » de l'Abbé DE SAINT-PIERRE le montrait fort bien : celui-ci inventa ex nihilo un système d'arbitrage et de maintien de la paix en avance sur son temps, et qui resta lettre morte 5. Né, en tant que discipline organisée, dans des esprits mêlant scolastique finissante et humanisme croissant, le droit des gens ne pouvait qu'être influencé par un tel « supplément d'âme » 6. Mais ces tentatives louables ont étiré la matière vers des aspirations philosophiques plus que vers la réalité positive. Cette tendance abusive met trop en avant une lex ferenda innovante mais incorporelle, au détriment d'une lex lata qui fut longtemps brutale et décevante 7. De grands auteurs, tel Raymond ARON, ont réagi de façon quelque peu caricaturale en confondant l'idéologie juridique de la doctrine internationaliste et les règles de droit international 8. Par suite, il a rejeté ce composé dissociable comme s'il s'agissait d'un bloc irréaliste, et somme toute inutile, pour expliquer la paix et la guerre entre les nations, oeuvre d'une diplomatie rompue à la realpolitik. L'utopie est inscrite dans l'élaboration même du droit international 9
Fichier principal
Vignette du fichier
SERRURIER E.pdf (1.02 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

hal-01830159 , version 1 (01-10-2019)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01830159 , version 1

Cite

Enguerrand Serrurier. "De l'art d'être indispensable. L'inventivité diplomatique dans une société internationale pluraliste", Le Dossier : L'inventivité. Aspects de sciences juridique et politique, Actes du colloque de Clermont-Ferrand du 30 mars 2017, textes réunis par R. Maurel, La Revue du Centre Michel de l'Hospital [ édition électronique ], 2018, n° 14, pp. 11-40. La Revue du Centre Michel de l’Hospital - édition électronique, 2018, n° 14, pp. 11-40. ⟨hal-01830159⟩

Collections

PRES_CLERMONT CMH
387 View
177 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More