"Le droit international au service des États puissants ?", Le Dossier : A qui profite le droit ?, Actes du colloque de Clermont-Ferrand du 26 mars 2015, textes réunis par F. Brunel, I. Guilhen, D. Huet et P-H. Paulet, La Revue du Centre Michel de l'Hospital [ édition électronique ], J-B. Perrier (dir.), 2017, n° 11, pp. 55-65 - Université Clermont Auvergne Access content directly
Journal Articles La Revue du Centre Michel de l’Hospital - édition électronique Year : 2017

"Is International Law at the Service of Powerful States?"

"Le droit international au service des États puissants ?", Le Dossier : A qui profite le droit ?, Actes du colloque de Clermont-Ferrand du 26 mars 2015, textes réunis par F. Brunel, I. Guilhen, D. Huet et P-H. Paulet, La Revue du Centre Michel de l'Hospital [ édition électronique ], J-B. Perrier (dir.), 2017, n° 11, pp. 55-65

Abstract

"Alliances, treaties, faith of mens, all of that may bind the weak in face of the strong, but never the strong to the weak. So, do not care negociations with powerful States, and be sure of yourselves" (Rousseau, Project of Constitution for Corsica). Hundred years before, Hobbes said : "Covenants without swords, are but words and of no strenght to secure a man at all". Is international law just a good mask for imperialism and rivalry between powerful States ? This article illustrates that the orchestra of Nations plays a music more complex and binding than it seems prima facie.
« Les alliances, les traités, la foi des hommes, tout cela peut lier le faible au fort et ne lie jamais le fort au faible. Ainsi, laissez les négociations aux Puissances, et ne comptez que sur vous-mêmes ». Ainsi J.-J. Rousseau, dans son Projet de Constitution pour la Corse, exprimait son peu d'estime pour le droit international en déniant à la matière des traités la force du droit, pour la réduire au droit de la force. Un siècle plus tôt, Hobbes affirmait déjà sans ambages dans le Léviathan que « Les conventions, sans épées, ne sont que des mots ». Le droit international ne serait-il donc que le paravent commode où transparaît, comme en ombre portée, les rapports bruts de pouvoir et d'intimidation entre les grands Etats ? Cette communication tend à montrer, métaphoriquement, que le concert des nations joue une musique plus complexe et plus contraignant qu'il n'y paraît.
Fichier principal
Vignette du fichier
MOISAN C_SERRURIER E.pdf (816.05 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

hal-01679594 , version 1 (15-10-2019)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01679594 , version 1

Cite

Enguerrand Serrurier, Camille Moisan. "Le droit international au service des États puissants ?", Le Dossier : A qui profite le droit ?, Actes du colloque de Clermont-Ferrand du 26 mars 2015, textes réunis par F. Brunel, I. Guilhen, D. Huet et P-H. Paulet, La Revue du Centre Michel de l'Hospital [ édition électronique ], J-B. Perrier (dir.), 2017, n° 11, pp. 55-65. La Revue du Centre Michel de l’Hospital - édition électronique, 2017, n° 11, pp. 55-65. ⟨hal-01679594⟩

Collections

PRES_CLERMONT CMH
221 View
1271 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More